Affiche NCY carré sans titre.jpg
Nancyphonies 2021

 

Après cette année si éprouvante, le festival Nancyphonies peut enfin reprendre ses quartiers d’été. Du 7 au 30 juillet, les 23 concerts, dont 9 gratuits, vous ­invitent à renouer sans filtre avec l’émotion irremplaçable de la musique vivante.

Les plaisirs humbles du quotidien rejaillissent avec une saveur inouïe, l’acoustique unique de la Salle Poirel, la sonorité cristalline du nouveau Steinway de concert du conservatoire du Grand Nancy, le charme des escapades sonores à Seichamps, Villers et Vandœuvre, et surtout l’ombre délicieuse des marronniers centenaires qui sertissent le kiosque de la Pépinière.

Les stars du piano, Lise de la Salle, Célimène Daudet, Pascal Amoyel, Vittorio Forte... parraineront les étoiles les plus brillantes de la jeune génération, Arielle Beck, prodige de 12 ans, Liam Dugelay, Arthur Coatalen, Tom Carré ou encore Samuel Bismut.

La musique se partagera aussi à plusieurs, avec le Trio Pascal dans «L’Archiduc» de Beethoven, le Reinecke Klavier Quintet au son des anches et pavillons ou encore Vadim Tchijic et ses Virtuoses dans une célébration jubilatoire des Quatre Saisons de Vivaldi et Piazzolla.

La jeune violoniste Ayana Kamizono, merveilleuse égérie des Nancyphonies dont le sourire illumine les affiches du festival, ouvrira le bal avec la Sonate de Franck. Que la fête commence !

Vous tous qui avez œuvré à cette renaissance qui tient du miracle, public, partenaires publics et privés, et vous, chers confrères musiciens, soyez ici chaleureusement remerciés.             

Hugues LECLÈRE
Directeur artistique