Ottevaere.jpg

LA VOIX DE BEETHOVEN

 

DANIEL OTTEVAERE basse

LIRA MILLA soprano

ZOÉ HOYBEL piano

L'art vocal transparait dans l’ensemble de l’œuvre de Beethoven, des célèbres symphonies aux grandes sonates pour piano. Cependant, le traitement de la voix dans la production du Maître de Bonn demeure un sujet complexe. Héritière de Mozart et aux portes du grand souffle romantique, l’écriture vocale se montre exigeante, parfois tendue, hybride de tessiture bien souvent, toujours expressive et passionnée.

Au détour des Lieder, des airs de concert comme dans les pages enflammées de l'opéra Fidelio, toutes sortes d'humeurs nous saisissent : la ferveur religieuse de « Busslied », le charme de « Mignon », la grivoiserie dans « Prüfung des Küssens », le cynisme de « Aus Goethes Faust », l'élan amoureux de « Neue  Liebe », la bonhomie et roublardise du Rocco de Fidelio ou encore la candeur naïve chez sa fille Marzelline, etc.

Composée la même année que Fidelio, la sonate Waldstein provoque un frisson proprement opératique dans ses premier et dernier mouvement, et fascine par la nudité hypnotique de son second mouvement, miroir de l’étrange sobriété d’ « In questa tomba » qui ouvre ce récital.

 

entrée libre*

*dans la limite des places disponibles

Centre Socio-Culturel
Seichamps

Jeudi 15 juillet 2021
18h
 

BEETHOVEN

   

Lieder

- In questa tomba oscura WoO 133

- Busslied op. 48 n°6                             

- Der Wachtelschlag WoO 129

- Mit einem gemalten Band op. 83 n°3    

- Die Prüfung des Küssens WoO 90

- Aus Goethes Faust op. 75 n°3              

- Mignon op. 75 n°1

- Neue Liebe, neues Leben op. 75 n°2   

- Merkenstein op. 100                            

 

Fidelio (extraits) - Opéra en 2 actes op. 72 b

- Hat man nicht auch Gold beineben

- O wär ich schon mit dir vereint 

- Wie kalt ist es in diesem unterirdischen Gewölbe/ Nur hurtig fort, nur frisch gegraben.   - Nun sprecht, wie ging's ?